Chaudière bois : une offre pour aider les artisans et leurs clients

Florent Lacas, le 24/10/2019 à 12:03

Label flamme verte sept étoiles
Label flamme verte sept étoiles © F.L. pour Batiactu

RÉNOVATION. Une nouvelle offre vient proposer d’accompagner artisans et leurs clients pour remplacer leur chaudière au fioul par une chaudière bois à granulés. Elle est pilotée par la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) et la société Butagaz.

Une offre destinée à faciliter l’installation de chaudières bois par les artisans vient d’être lancée par la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) et la société Butagaz. Sous le nom de “Chaudière bois Facilipass”, elle fait suite aux deux offres précédentes concernant les pompes à chaleur et les chaudières à haute performance énergétique. Ces dispositifs prennent place dans le projet gouvernemental d’éradiquer les chaudières au fioul.


Mensualisation sur 60 mois

Cette offre, précise la Capeb dans un communiqué de presse, “permet le financement par mensualisation sur 60 mois, de travaux d’installation et d’entretien de chaudières à granulés de bois pour les clients particuliers”. Le dispositif “se présente sous la forme d’une mensualité packagée tout inclus, permettant l’installation d’une chaudière à granulés de bois performante”. Cette mensualité démarre à 59 euros par mois sur cinq ans. L’organisation professionnelle se félicite de ce qu’elle considère être un succès pour ces offres Facilipass, avec 1.000 entreprises déjà inscrites en six mois d’existence.Un dispositif qui veut garantir “l’indépendance des artisans”
Les sociétés délégataires de certificats d’économie d’énergie (CEE) prennent de plus en plus d’importance sur le marché, apportant aux clients une offre ‘clé en main’ contenant les travaux, mais aussi le financement et le montage du dossier. C’est pour ne pas être dépendant de ces structures, qui réalisent en cumulé des dizaines de milliers de chantiers de rénovation par an, que les artisans du bâtiment ont lancé ces trois offres Facilipass. “Elles permettent de garantir l’indépendance de l’artisan dans la constitution de son offre”, nous explique Jean-Claude Rancurel, président de l’Union nationale artisanale couverture-plomberie-chauffage à la Capeb.“Cela nous place ainsi en concurrence avec ces acteurs délégataires de CEE. Les artisans ne sont pas encore assez habitués à ce modèle de vente, à la prise en compte du financement, alors que les clients nous le demandent. Or, nous ne sommes pas des professionnels de la dimension commerciale. Mais grâce à ce partenariat, une grande partie de l’administratif est pris en charge : l’artisan ne doit pas tout faire !” Il regrette toutefois que les TPE du bâtiment ne se saisissent pas plus massivement de ces offres, qui sont également ouvertes aux non-adhérents à la Capeb. Ce qui ne devrait pas empêcher la’organisation de sortir d’autres versions du Facilipass, notamment en matière de solaire et d’hybride.Cette offre se veut également une aide pour les artisans, promettant de simplifier les démarches administratives et de financement. “Un service client chargé de recueillir toutes les pièces justificatives auprès des clients est déjà opérationnel”, précise la Capeb. Ce Facilipass est bien entendu accessible “à toute entreprise qualifiée RGE sur le domaine du chauffage et/ou de l’eau chaude au bois”. Six marques sont impliquées sur ces produits Flamme verte sept étoiles : De Dietrich, Domusa teknik, Fröling, Oertli, Red heating, Viessmann).

“Cette démarche intéressante vient compléter un dispositif de soutien aux chaudières à granulés de bois plutôt bien calibré (notamment pour les ménages en précarité énergétique) et va permettre de poser la chaudière à granulés comme un candidat sérieux et économique au remplacement du fioul (près de 4 millions de ménages)”, commente Damien Mathon, secrétaire général du groupe Poujoulat, contacté par Batiactu.L’artisanat du bâtiment profite d’une conjoncture favorable
La Capeb a dévoilé ses chiffres de conjoncture ce 24 octobre 2019. La croissance se situe à +2% au troisième trimestre 2019 par rapport à la même période en 2018. “Cette hausse de l’activité est toujours portée par le dynamisme de la construction neuve (+2,5%), mais également par la forte croissance de l’activité d’amélioration de performance énergétique du logement (+2%)”, commente l’organisation patronale. “La poursuite de la croissance au 3e trimestre 2019 pour l’artisanat du bâtiment est une bonne nouvelle !”, commente Patrick Liébus, président de la Capeb. “Cependant, cette dynamique est inégalement répartie sur le territoire et les conséquences du contexte politique actuel sont incertaines pour l’artisanat du bâtiment. Les municipales, les changements relatifs au Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)… pourraient notamment impacter la croissance.”A noter, une bonne tenue de l’investissement puisque 24% des artisans du bâtiment interrogés ont investi au cours des 6 derniers mois et 18% envisagent d’investir au cours des 6 prochains mois.

Article de batiactu”https://www.batiactu.com/edito/chaudiere-bois-offre-lancee-artisans-57814.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *